bijoubijouterie

Quels sont les composants d’une montre automatique ?

Contrairement aux autres types de montres, une montre automatique a une modalité spécifique. Cette particularité se trouve dans son mécanisme de remontage automatique qui ne suffit que de quelques mouvements du poignet. Cependant, malgré un mode de fonctionnement bien étudié, sa composition est assez complexe. Découvrez ici donc les éléments qui composent une montre automatique.

Le système inverseur, le rotor et le ressort de barillet

Le système inverseur est une composante principale d’une montre automatique. Se trouvant entre la masse oscillante et le rouage, il permet au rotor d’effectuer le remontage automatique peu importe le sens de rotation de celle-ci. Notez qu’il existe différents types de systèmes inverseurs mais celui aux roues cliquet montées est notamment connu. Par ailleurs, le rotor est aussi un élément constitutif d’une montre automatique. Ayant une forme d’un disque, il permet de remonter le ressort de barillet avec une oscillation de 360° en fonction du mouvement du poignet. Et c’est grâce à ce ressort de barillet, une bande d’acier élastique, qu’est fournie l’énergie nécessaire au mouvement.

La couronne, le système de transmission et la roue d’échappement

La couronne d’une montre automatique est le bouton qui se trouve à l’extérieur du boîtier de celle-ci principalement fixée sur l’arbre de remontoir. Elle sert principalement à remonter le ressort de barillet mais aussi elle permet de régler l’heure, la date et le jour de la montre. Ensuite, il existe le rouage servant de système de transmission. Il permet de transmettre l’énergie du ressort de barillet à la roue d’échappement. Considéré comme organe d’entretien de la montre, la roue d’échappement a pour rôle de laisser l’énergie se dissiper régulièrement vers l’ancre d’une manière discontinue. A savoir que des palettes peuvent être ajoutées à l’ancre pour réduire le frottement entre la roue et l’ancre.

Le balancier et les rubis

Le balancier est défini comme organe de régulation. Il est effectivement le cœur du mouvement en régulant la marche du temps par ses oscillations. Sous forme d’une spirale, il effectue un mouvement circulaire et bat entre 5 à 10 fois par seconde. Il est donc à l’origine du bruit produit par les palettes sur les dents de la roue d’échappement. Et pour finir, les rubis font partie l’un des composants d’une montre automatique. Ce sont en effet des pierres d’horlogerie notamment synthétiques servant de coussinet aux divers axes de rouage de la montre. Ainsi, ils permettent de diminuer les phénomènes de frottements dus au mouvement mécanique qui provoque l’usure.

Quitter la version mobile